Quand l’Internet devient un outil au service de la délinquance…

Ces dernières semaines, plusieurs faits divers où l’internet a été utilisé ont défrayé la chronique…

Des braqueurs ont publié une annonce sur leboncoin.fr pour  attirer leur victime dans un piège. Ils publiaient des petites annonces proposant des véhicules à un prix intéressant mais à payer en liquide. Lors du rendez-vous, les acheteurs étaient dépouillés  de l’argent qu’ils avaient apporté.  Un scénario qui a eu lieu à sept reprises.

Cybercafé et téléphone mobile à carté prépayées avaient été utilisés pour brouiller les pistes.

Il y a quelques jours un adolescent de 17 ans pensant avoir rendez-vous avec une jeune fille rencontrée sur Facebook a  subi une nuit de violences par un trio de jeunes du même âge. Ce scénario avait été semble-t il prémédité et n’avait d’autre mobile que selon les propos des agresseurs que de « faire mal ». Une expertise psychologique a été ouverte pour comprendre les motivations réelles.

Assurément, l’internet est devenu un outil courant pour commettre des délits, c’est la démonstration qu’il est rentré dans les usages de nos concitoyens. Oui l’internet peut être détourné à des fins illégales, mais pas plus qu’une moto permet d’arracher le sac d’une petite vieille et de s’enfuir sans que personne n’ait le temps de réagir.

Ces deux évènements plairont aux détracteurs de l’internet, qui y verront le support aux déviances de la société. Ils pourront à loisir dénoncer les risques qu’encourent les citoyens à utiliser internet et réclamer à ce titre plus de mesures sécuritaires dans la droite ligne de la fameuse Loi Loppsi 2. Notons tout de même que la plupart de ces pourfendeurs zélés d’une soit disant cyber criminalité galopante ne savent que rarement utiliser les nouvelles technologiques.

Le changement inspire la peur et plus particulièrement les instruments du progrès technologique.

Ainsi, au début du 20e siècle, l’Eglise condamnait fermement le développement du téléphone. Elle y voyait l’instrument du Malin. En effet, le téléphone permettait aux amants de retrouver plus facilement !

Chaque nouvelle technologie apporte son lot de bénéfices mais aussi ses usages détournés à des fins délictuelles.

Nos sociétés contemporaines se doivent d’appréhender avec justesse les mesures nécessaires à garantir la protection de chacun sans organiser la surveillance de tous. Notre République le fait avec efficacité depuis de nombreuses années, c’est aux citoyens que nous sommes que d’œuvrer à ce que cela perdure.

 

Un commentaire


  1. Fun fact: dans les versions audio, ta voix fait penser par certains accents à celle de Bernard Benhamou. Et vous avez des points de convergence 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *